• Jean-Michel MOULIS

Le CTSW, une merveille...

Mis à jour : 16 janv 2018

Jeudi 7 novembre 2017, première sortie "solo" avec le nouvel appareil...

Je décolle de l'aérodrome de MURET LHERM pour un vol indéfini au gré de mes envies. Destination le "Bois de la Pierre", une piste en herbe peu utilisée en semaine où je vais réaliser des entraînements au toucher, plus communément appelés "touch and go". Ceci afin de prendre des repères et tester l'appareil en évolution lente et virages engagés. Ça bronche pas ! Il se comporte sainement. Petite nouveauté par rapport au NYNJA, ce n'est pas un "fer à repasser" ! Il ne ralentis pas quand on abaisse la puissance ou si peu que l'approche se fait avec 2 crans de volets et une vitesse maîtrisée sous peine d'effacer la piste (de la manquer)... Tout est une question de recalibrage et de finesse par rapport au NYNJA qui pardonne presque tout... Quelques tours de pistes faits, je décide de partir dans le GERS, rendre visite à un ami propriétaire d'une base ULM, à SAINT CLAR, Jean-Claude AYNIE. Le CTSW file et je peine à me rendre compte qu'en vitesse de croisière je flirte déjà avec les 230 km/h.


Je ne sens pas la vitesse, ne la subis pas. Les conditions sont bonnes, certes, mais l'appareil est aussi moins sensible aux éléments. J'approche SAINT CLAR en un temps record. Verticale terrain, ce sera un posé en 13. Je fais ma "vent-arrière", ma base, ma finale, pose l'appareil sur une courte distance. Cela laisse présager des performances s'approchant de celles du NYNJA au niveau atterrissage, ce qui me conforte un peu plus dans le choix du CTSW.

L'acceuil est toujours au top à SAINT CLAR. La mimine, maîtresse des lieux vient toujours me saluer. Elle a des caresses en échange :-)


Un petit café, quelques discussions sur nos acquisitions récentes à moi et Jean-Claude et il est temps de partir, le soleil tombe à vue d’œil...


Retour sur MURET et petite halte au Bois de la Pierre à nouveau, je n'ai plus de son dans le casque !!! Ça aurait fait mauvais genre d'arriver sur MURET sans radio !

Problème insoluble ou du moins pour une investigation rapide car la nuit arrive à pas de loups... Je change de casque... Et oui, j'en ai toujours un en plus au cas où... Finalement, après contrôle ultérieur, ce ne sera que le câble qui donne des signes de fin de vie. A changer !

Je décolle et 4 minutes après, j'arrive à MURET où le contrôleur gère encore le trafic.

Verticale terrain 2100 pieds, vent-arrière directe, posé en 12.

Heureux...

Le CTSW tient pour l'instant toutes ses promesses. Appareil évolué, sain, rapide, beau, du moins à mon goût :-)


Un rapide nettoyage (il n'est pas sale) et le voilà remisé dans son hangar.


Ce week-end, ce sera des baptêmes à TOULOUSE LASBORDES sur le NYNJA. Mais j'espère rapidement avoir un créneau météo sur la semaine prochaine pour continuer ma prise en main. Vivement... :-)





150 vues